JavaScript semble être désactivé dans votre navigateur.

Vous devez avoir JavaScript activé dans votre navigateur pour utiliser les fonctionnalités de ce site. Cliquez ici pour savoir comment activer JavaScript dans votre navigateur.

NOUVEAU SITE           Configuration responsive        Affichable sur mobile, tablette et PC

Aujourd’hui saint :
Aimée


Téléphone  04 66 88 35 38
De 9h à 12H et 14h à 17h, sauf le samedi et dimanche

Bureau fermé
Devoir d'enquête
enquête
Devoir d\'enquête
 

http://www.rtbf.be/video/v_devoir-d-enquete?id=1286663&category=info

Description

«Coeurs piégés»
Une jeune mariée de 25 ans voit son prince charmant s'enfuir une fois qu'il obtient sa carte de séjour, un homme amoureux d'une belle jeune femme aux charmes exotiques se fait plumer, une quadra dynamique se laisse séduire par un jeune animateur plus intéressé par son porte feuille que par ses charmes... Les arnaques sentimentales se sont multipliées ces dernières années grâce notamment à internet. Notre enquête, au départ de plaintes de victimes belges, nous emmène en Ukraine, en Russie et au Sénégal, où pour la première fois des «arnacoeurs» accepteront de s'exprimer sur leur très rentable petit «bezness»...
- Poupées russes
Les affriolantes filles de l'Est (vraies ou fausses) qui piègent leurs victimes sur le net, nous les avons retrouvées à Yoshkar-Ola, à 800 KM à l'est de Moscou en Russie. La police y fait la guerre aux scammers, les arnaqueurs du web.
- Vacances de rêve
Il n'y a pas que les hommes qui tombent dans le panneau. C'est en vacances que les femmes sont le plus vulnérables pour les «bezness». Ils sont jeunes, beaux, musclés, bronzés et surtout très attentionnés... Leur cible: des femmes célibataires. L'objectif est de profiter de leur porte feuille et de leurs sentiments pour obtenir un sésame pour l'Europe... Au Sénégal, nous avons suivi Dominique qui est tombée amoureuse d'un jeune Sénégalais...
- Mariage «gris»
Devant le nombre de plaintes, pour cause de mariage «gris», la police de Schaerbeek a décidé de mettre en place une section spécialisée. Ils entendent les victimes mais aussi les princes charmants qui ne chassent pas que sur internet ou sur les lieux de vacances. Ils ont parfois ferré leur proie au coin d'une rue de Bruxelles..

«Sur la route de Bastien»
C'est l'histoire d'un petit garçon de 9 ans, dont la route croise, un soir, celle d'un pédophile. L'homme emmène le jeune garçon chez lui, où il le séquestre pendant plus de six heures. L'enfant devra subir de nombreux attentats à la pudeur.
L' auteur des faits, arrêté dès le lendemain, est finalement condamné à 2 ans de prison ferme, assortis d'un sursis probatoire de 5 ans pour la 3ème année d'emprisonnement.
Il vient, à fond de peine, de sortir de prison et... s'est réinstallé dans l'appartement où il a abusé de sa jeune victime, à quelques mètres de l'école de celle-ci. Le père du garçon est tombé un jour nez à nez avec celui qui avait agressé son fils.
Devoir d'enquête a choisi de revenir sur cette affaire, et tenter de répondre aux nombreuses questions qu'elle pose.
Pourquoi les parents de la victime n'ont-ils pas été tenu au courant de la libération ? Pourquoi aucune condition d'éloignement géographique n'a-t-elle a été prise ? L'auteur des faits ne peut plus entrer en contact avec sa victime. Or en se réinstallant dans cet appartement, cette condition de probation est-elle rencontrée ? Est-il normal que la direction de l'école ignore tout de cette libération ?
Le condamné va seulement aujourd'hui, 2 ans après les faits, participer à une thérapie basée sur un groupe de parole. Cette thérapie n'était-elle pas envisageable en prison?
Une enquête menée par Sylvie Chevalier et Julie Martin

    0 articles.

Recherche rapide
Départements
Cartes acceptées
Partager un article
Partager par courriel
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
QRcode des sites internet